Obsèques

Une cérémonie à l’église pour un défunt

(Pour la Basilique ND de la Victoire: informations à télécharger)

Pourquoi ?

« L’Église en ses membres qui cheminent sur terre a entouré de beaucoup de piété la mémoire des défunts dès les premiers temps du christianisme en offrant aussi pour eux ses suffrages ; car ‘la pensée de prier pour les morts, afin qu’ils soient délivrés de leurs péchés, est une pensée sainte et pieuse’  » (Constitution Lumen Gentium § 50). Notre prière pour eux peut non seulement les aider mais aussi rendre efficace leur intercession en notre faveur. (Catéchisme de l’Église catholique § 958)

 

Comment ?

A travers le rite qui est prédéfini, l’Église exprime sa foi, son espérance et sa charité à l’égard de Dieu et pour le défunt et sa famille. La célébration n’est donc pas une cérémonie ‘à la carte’. « Les funérailles ecclésiastiques, par lesquelles l’Église procure aux défunts le secours spirituel et honore leur corps en même temps qu’elle apporte aux vivants le réconfort de l’espérance, doivent être célébrées selon les lois liturgiques (Droit Canon §176) »

 

Peut-on faire mémoire du défunt ?

Il est possible d’envisager en début de célébration d’évoquer la vie du défunt. C’est une manière de présenter au Seigneur celui ou celle pour qui nous le prions.

 

Serons-nous accompagnés au cimetière ?

Si l’inhumation a lieu dans l’un des deux cimetières de la commune, le célébrant vous y accompagnera si vous le souhaitez.

 

Un point pratique: les dernières volontés du défunts et les souhaits des familles au sujet  du déroulement la célébration religieuse.

Quelque fois, de son vivant, le défunt a pu exprimé un souhait particulier concernant le déroulement de ses obsèques à l’église. S’il est normal de tenir compte des dernières volontés d’un défunt, elles ne peuvent en aucun cas aller à l’encontre des règles de la liturgie catholique et de l’esprit religieux et spirituel de la célébration dans l’Église.

Quant au désir que vous pouvez exprimer de lire un texte extra biblique ou de faire entendre une musique ou un chant non religieux, il reviendra au célébrant d’apprécier la pertinence et la cohérence de la demande dans le même esprit qu’exprimé au dessus.

La quête faite à l’occasion de la cérémonie est par ordonnance diocésaine affecté qu’à la constitution d’honoraires de messe pour le repos de l’âme du défunt. Il ne sera donc jamais possible de lui affecter une autre destination (association caritative, recherche médicale..etc).

D’une manière générale, il faut garder à l’esprit qu’une célébration religieuse catholique obéit à des règles précises et ne se construit pas sur mesure même si des adaptations secondaires demeurent possibles.

 

Infos pratiques

 

Qui célèbrera ?

Un prêtre ou un diacre que vous rencontrerez et avec qui vous parlerez du défunt.

Messe ou bénédiction ?

Au cours de l’entretien avec le célébrant, vous choisirez la célébration la mieux adaptée à votre situation et à ses possibilités.

Quelle musique ?

L’accompagnement musical est assuré par l’organiste de la paroisse. Un choix de musique vous sera proposé. Les musiques et chants enregistrés ne sont pas admis.

Que faut-il payer ?

En raison des situations notariales parfois complexes, ce sont les Pompes Funèbres qui reçoivent et reversent à la paroisse l’offrande faite à l’occasion de la cérémonie. Cependant vous avez toujours la possibilité de donner votre offrande directement à la paroisse.