Conférence de carême de Jean Staune

« Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup y ramène. » (Francis Bacon).

Les neurones des paroissiens ont été très sollicités vendredi soir dernier lors de la conférence de Jean Staune à la salle Don Bosco !

Durant une heure et demie, le professeur Jean Staune nous a proposé une brillante revue de l’état actuel des sciences de la matière et du vivant.

Passant sans difficulté de l’infiniment grand (astrophysique) à l’infiniment petit (physique quantique), des sciences de l’évolution à la paléontologie, sans oublier l’étude de la conscience humaine (neurologie), il nous a montré que beaucoup des certitudes scientistes du 19ème siècle ont volé en éclat grâce aux découvertes scientifiques du 20ème siècle. Elles ont ainsi rouvert la porte à un « au-delà » du temps et de l’espace, à la crédibilité d’un principe créateur intelligent à l’origine de l’univers, à une dimension spirituelle de l’homme au-delà de son corps…

C’est un nouveau paradigme scientifique qui met à mal la vision matérialiste du monde clos sur lui-même, qui prévaut encore dans beaucoup d’esprits et dans les programmes scolaires !

Cette nouvelle vision du monde que nous proposent les sciences contemporaines, avec beaucoup plus d’humilité que leurs devancières de l’époque scientiste, offre des points de jonction très intéressants avec la foi chrétienne. Elle permet aux chrétiens de relever fièrement la tête face à l’arrogance rationaliste du discours médiatique et scientifique trop souvent véhiculé.

Comme le disait le futur Saint Jean-Paul II : « La foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent à l’esprit humain de s’élever vers la contemplation de la vérité. » (Lettre encyclique Fides et Ratio, introduction).

Don Ludovic +

Pour plus d’information sur ce sujet, voir le livre de Jean Staune, Notre existence a-t-elle un sens ?, Presses de la Renaissance, 2007.